Impact climatique en mer d’Iroise

Mise à jour vendredi 5 avril 2019

Les élèves de première de l’AP plongée participent du 1er au 3 avril à un programme de sciences participatives : une étude de la strate arbustive des algues à Lanildut et à Molène, à différentes profondeurs sous-marines.

Pendant que le groupe de plongeurs se préparait, une partie des élèves a déjà étudié les algues de la laisse de mer sur la plage du Crapeau à Lanildut.
Ils ont appliqué le protocole ALAMER (Algues de la Laisse de MER), qui consiste à répertorier certaines algues d’un transect (ligne de 25m) le long de la laisse de mer.
Le but de cette opération est de déterminer si les espèces d’algues de la laisse de mer sont différentes d’une plage à l’autre ou au cours des saisons et si elles reflètent la composition en algues des habitats marins à proximité.
L’ensemble des données seront collectées sur le site plages vivantes et serviront à mieux comprendre et prédire les effets sur les algues des changements globaux et locaux tels le changement climatique, les usages des plages et les pratiques de gestion des eaux.