International Cosmic Day en BTS SN

Mise à jour vendredi 15 novembre 2019

Les étudiants de 2ème année de BTS Systèmes Numériques ont participé au 8ème ICD (International Cosmic Day). Cet événement international permet aux étudiants, enseignants et chercheurs du monde entier d’échanger et d’enrichir leurs connaissances sur les rayons cosmiques.

Depuis 2013, le lycée Vauban est doté d’un détecteur de muons cosmiques, prêté par l’opération « COSMOS à l’École ». Les muons sont des particules produites par des désintégrations successives dans la haute atmosphère de rayons cosmiques.

Ce mercredi 06 novembre, 75 instituts, universités ou établissements scolaires répartis sur 6 continents, ont organisé des mesures simultanées de flux de muons.

Que sont les particules cosmiques ? D’où viennent-elles ? Comment peut-on les mesurer ?
La journée cosmique internationale permet de trouver des réponses à ces questions. Mais également de mener ses propres expériences en contact avec des groupes partout dans le monde pour comparer et analyser les résultats obtenus.

Les données des expériences menées au lycée Vauban seront mises en forme par les étudiants avant d’être publiées dans une brochure afin de synthétiser les contributions de tous les participants à l’événement.


Précédemment :

A l’occasion de la Fête de la Science 2017, les étudiants de BTS Systèmes Numériques et les élèves de Terminales Bac Pro SEN ont participé à un "cosmic day" : une série de mesures collaborative de détection de particules cosmiques...

Ce vendredi 13 octobre, 25 lycées répartis sur le territoire français -dont la Corse et la Réunion, ont organisé, de 8h à midi, une mesure simultanée de flux de muons, particules de très haute énergie.

Cet évènement a permis aux étudiants de 2ème année de BTS Systèmes Numériques de présenter la chaine de mesure et les relevés aux élèves de Terminale Bac Pro SEN (options Audiovisuel et Electronique Industriel Embarqué). Ils ont pu ainsi échanger et enrichir leurs connaissances sur les rayons cosmiques.

Intégrant la diversité géographique des différents lycées membres du réseau « COSMOS à l’École » , ces mesures, couplées aux relevés météorologiques, permettront d’obtenir des données originales selon la position, en particulier l’altitude (60m pour le lycée Vauban) , mais aussi la latitude.