D’autres témoignages

Mise à jour lundi 15 mai 2017

Guillaume DELATOUR - PTSI/PT à Vauban en 2007/2009 - Ecole Centrale Paris
Erwan LE BEUVANT - PTSI/PT à Vauban en 2009/2011 - ENSEIRB-MATMECA
Gawan SENE - PTSI/PT à Vauban en 2009/2011 - Mines de Nancy
Mickaël LE VERN - PTSI/PT à Vauban en 2010/2012 - Arts et Métiers

Guillaume DELATOUR - Prépa PTSI/PT à Vauban en 2007/2009

Parcours scolaire JPEG

photo_guillaume_delatour.jpg
  • École primaire : Kroas Saliou à Plouzané (29) et Jean Guéhenno à Vitré (35)
  • Collège : Gérard de Nerval à Vitré (35) et Kroas Saliou à Plouzané (29)
  • Lycée : Baccalauréat Scientifique, option Sciences de l’ingénieur au lycée Vauban à Brest (29)
  • Classes préparatoires : CPGE PTSI/PT au lycée Vauban à Brest (29)
  • Ecole d’ingénieur : Ecole Centrale Paris (Diplôme d’ingénieur et Master Recherche)
    - Stage opérateur à la SOCOTEC (Brest)
    - Stage de césure chez Michelin (Greenville, Etats-Unis)
    - Stage de césure à DCNS (Brest)
    - Stage de fin d’études chez Turbomeca (Pau)

Pourquoi la PTSI/PT ?
Pour la part accordée aux sciences de l’ingénieur et à la pratique. Curieux, j’ai toujours aimé comprendre le fonctionnement des objets qui m’entourent. Les travaux pratiques proposés par cette filière étaient ainsi un bon moyen de satisfaire ma curiosité. Tout en proposant un cursus solide dans les autres matières scientifiques.

Pourquoi Vauban ?
Je souhaitais intégrer une prépa à dimension humaine, avec un effectif réduit, des professeurs accessibles et où l’entraide entre les élèves est réelle. Je voulais aussi rester à proximité de ma famille et de mes amis, et que mes deux années se passent dans une bonne ambiance.

Aujourd’hui, je ne regrette pas mon choix, bien au contraire !

Erwan LE BEUVANT - Prépa PTSI/PT à Vauban en 2009/2011

Après avoir obtenu mon BAC S SI en 2009 (Scientifique Science de l’Ingénieur) j’ai pu intégrer la classe de PTSI au lycée Vauban. Le rythme classe prépa se fait ressentir assez rapidement, avec notamment beaucoup de devoirs maison, devoirs surveillés, les fameuses khôlles, les journées interminables… Il faut savoir équilibrer ses journées au niveau du travail, les méthodes diffèrent selon les personnes, mais à mon avis il faut fournir une bonne dose de travail en semaine, garder une marge raisonnable de sommeil et relâcher la pression durant le week-end, sortir la tête de ses cours le samedi soir notamment.

Après les 10 mois endurant de la PTSI, j’ai pu intégrer la PT en 2ème année. Difficile de s’y remettre après deux mois de vacances, mais l’année des concours est cruciale !

Pour ma part j’ai intégré l’école ENSEIRB-MATMECA de Bordeaux en filière Modélisation Mathématique et Mécanique en 2011 (pas de 5/2…). Je suis donc actuellement en 2ème année dans cette école, je me spécialise de semestre en semestre et cette année, j’ai l’opportunité d’aller effectuer mon stage de 3 mois en laboratoire à Shanghai.

Alors tout simplement, si vous choisissez la PTSI, travaillez sérieusement et à fond, ne négligez aucune matière (le français m’a permis de gagner beaucoup de place vu mon niveau en sortie de lycée), mais essayez de profiter un minimum néanmoins, et un dernier mot pour conclure : vous ne regretterez rien !

Gawan SENE - Prépa PTSI/PT à Vauban en 2009/2011

Je suis actuellement étudiant en 2ème année à l’école des Mines de Nancy dans le département énergie et environnement.

J’ai choisi la prépa car elle était dans la continuité de mon bac série S. Tout au long de ces deux années, je n’avais pas de projet professionnel précis. Cependant, la mécanique et l’énergie étaient les matières qui m’attiraient le plus. C’est pourquoi j’ai choisi d’intégrer en premier lieu une école généraliste dans le but de pouvoir par la suite me spécialiser dans ces deux domaines.

Mes premières impressions en arrivant en prépa étaient bonnes car c’était dans la continuité du lycée mais avec un rythme un peu plus soutenu. Bon élève au lycée, mon niveau est un peu descendu en prépa. Je me suis mis à travailler plus sérieusement vers la fin de la première année car je voulais voir si j’étais capable de mieux. Alors, réussir à assimiler de plus en plus de notions m’a encouragé, de plus que mes notes augmentaient en parallèle. Cela m’a alors motivé à continuer sur cette voie.

J’ai décidé d’aller en PTSI plutôt que dans une autre CPGE car l’aspect pratique est nettement mis en avant dans les travaux pratiques. C’est un atout pour la suite en école d’ingénieur. Aujourd’hui, je ne regrette en rien mes deux années passées en classe préparatoire pour plusieurs raisons :

  • En PTSI puis en PT, il n’y avait pas d’esprit de compétition, on était plus là pour s’entraider.
  • Deux années à travailler sérieusement, ça passe très vite. Et vu le résultat, ça en vaut vraiment la peine.
  • La prépa ne m’a pas empêchée de faire chaque semaine 8 heures de sport, une heure de musique par soir et de voir mes amis le weekend.
  • J’ai fait de nouvelles rencontres enrichissantes, que ce soit des enseignants ou des étudiants qui travaillaient avec moi.

Au final si je peux vous donner un conseil, venez en prépa, c’est très formateur, et dans presque 100% des cas, vous intégrerez une école d’ingénieur qui vous plait.

Mickaël LE VERN - Prépa PTSI/PT à Vauban en 2010/2012

Parcours scolaire

photo_mickael_le_vern-efe44.jpg

2008-2010 : Première et Terminale S option sciences de l’ingénieur au lycée Vauban. Obtention du baccalauréat mention Bien.

2010-2012 : CPGE PTSI/PT au lycée Vauban.
- Admission à Arts et Métiers ParisTech (ENSAM).

Depuis 2012 : Élève ingénieur à Arts et Métiers ParisTech au Centre d’Enseignement et de Recherche d’Angers.

Pourquoi j’ai choisi la PTSI/PT à Vauban ?

En Terminale S-SI, mes résultats étant satisfaisants, mes professeurs m’ont conseillé de faire une classe préparatoire. Comme j’aimais beaucoup les sciences de l’ingénieur, j’ai choisi de faire une classe préparatoire PTSI/PT : de toutes les prépas scientifiques, je trouve que c’est celle qui allie le mieux théorie et pratique.

J’ai choisi de faire ma prépa au lycée Vauban car j’avais eu des échos comme quoi l’ambiance y était très bonne et qu’elle offrait la possibilité d’intégrer une bonne école d’ingénieurs en étant sérieux.

Aujourd’hui je ne regrette absolument pas mon choix pour plusieurs raisons :

  • J’ai réussi, en travaillant régulièrement, à intégrer l’école d’ingénieur qui m’intéressait.
  • En planifiant bien mon travail, j’ai pu continuer à pratiquer le sport 3 fois par semaine.
  • L’ambiance était très bonne entre les élèves, beaucoup d’entraide.
  • Les profs étaient disponibles pour nous aider.

Pour conclure je ne donnerai qu’un conseil : si vous avez des résultats convenables mais que vous avez peur de faire une classe prépa : n’hésitez pas, ça vaut vraiment le coup. La prépa ne dure que deux (ou trois) ans, permet d’acquérir de très bonnes méthodes de travail et d’intégrer une grande école d’ingénieur.